Remonter

Notre philosophie

Le Plateau Osymetric

Conçu par : Michel SASSI ingénieur et Jean-Louis TALO biomécanicien

Le plateau OSYMETRIC n’est ni ovale, ni elliptique c’est une twincam.

Il a été étudié de telle sorte que le rayon du plateau varie proportionnellement à la force produite par la jambe du point mort haut au point mort bas.
En effet : au point mort haut la jambe est 2 fois plus faible que quand la manivelle est à l’horizontal, ce qui implique un ralentissement de la vitesse angulaire au point mort haut qui produit une asphyxie des muscles, notamment du vaste externe à cause du couple résistant trop fort pour la jambe, et non une zone de récupération comme il est communément admis.

L’objectif de géométrie du plateau a été de faciliter le travail là oû la jambe est faible (point mort haut et point mort bas ce qui implique un petit rayon) et donner du travail là oû la jambe est forte : (manivelle aux environs de l’horizontal ce qui implique un grand rayon.

En résumé là oû la jambe est faible le rayon est faible, là oû la jambe est forte le rayon est fort, entre les deux le rayon croît proportionnellement à la force de la jambe : ce qui ne peut jamais être le cas ni avec un ovale et ni avec un elliptique (courbe précontrainte puisque symétrique par rapport à 2 droites perpendiculaires).

Concrètement pour un plateau OSYMETRIC de 54 dents : au point mort haut et point mort bas, son rayon est équivalent à la résistance d’un plateau de 50 dents rond.
Entre les 2 points mort il croît proportionnellement à la force de la jambe pour atteindre le rayon d’un 58 dents aux alentours de la manivelle horizontale et décroître ensuite pour être de nouveau égale à un plateau de 50 dents au point mort bas, le braquet étant évidement équivalent à un plateau rond de 54 dents.
C’est donc un plateau à géométrie variable qui se comporte comme un 3ème dérailleur non plus en fonction de la déclivité mais de la force de la jambe.

Conclusion : les jambes passent plus vite les points morts qui sont donc relativement moins « morts » : donc plus efficace. 

Le journal « LE CYCLE » de novembre 2005 qui étudiait les 5 plateaux atypiques a classé N°1 : le pédalier OSYMETRIC pour son efficacité, son poids et son prix en montrant qu’à puissance constante (250 watts) il générait une fréquence cardiaque  plus faible, donc une économie et un rendement supérieur.
 

Présentation Power Point

Power Point

Interview de Jean-Louis TALO


 

Les différentes études effectuées :

  • Etude biomécanique
  • Etude physiologique : société ITOPS, centre cardio-thoracique de Monaco, Didier BARANI : physiologiste
  • Etude électromyographie 
  • Etude avec modèle mathématiques

Tests sur le terrain

Convergent dans le même sens à savoir :
  • 1 Puissance Maxi Aérobie  plus élevé de 10%
  • Des seuils aérobie plus haut environ 12%
  • Moins d’acidité d’environ 10% 
  • Une Puissance Max Anaérobie plus élevée de 10% enregistrée au SRM par des sprinteurs renommés.

Les résultats de :

  • BOBBY JULLICH : médaille olympique du clm 2004, victoire à Paris-Nice 2005, victoire au critérium international 2005, victoire du tour du Benelux 2005, 2ème du clm du tour d’Allemagne 2005, derrière Ulrich, victoire au LUK challenge devant Armstrong 2004, victoire au clm de Paris-NICE 2006 ,
  • VINOKOUROV : 3ème clm 2004 à Vérone en Italie championnat du monde, 4ème clm du championnat du monde en Espagne 2005, 4ème au dernier clm France 2005.
  • Laurent BROCHARD : 2ème clm du Dauphiné libéré 1997 derrière Chris BORDMAN
  • Thierry MARIE : 2ème clm du championnat du monde en Sicile 1994.

Les triathlètes :

  • Championnat du monde LD LORIENT 2007
    N°1 JULIEN LOY N°2 X. LE FLOCH N°3 S.BERLIER
  • Embrun 2006
    N°1 HERVE FAURE
  • Embrun 2007
    N°1 HERVE FAURE N°2 P. BRINGER N°3 S.BERLIER
Tous équipés OSYMETRIC
  • IRONMAN MALAISIE 2007
    N°1 XAVIER LE FLOCH
  • IRONMAN AUSTRALIE 2007 AVRIL + DECEMBRE
    N°1 PATRICK VERNAY
Fabien BAREL champion du monde de descente également un utilisateur convaincu.

ETUDES REALISEES :

L’étude biomécanique montre : 
  • Une meilleure adaptation du couple moteur au couple résistant ce qui implique un pédalage automatiquement rond.
  • Le couple est + constant au pédalier ce qui implique pour le VTT + de grip (+ de motricité) + 10%  à la roue arrière.
L’étude physiologique :
Effectuée sur 21 coureurs testée sur leur vélo en double aveugle pour un test de V02MAX montre que : 
  • Une Puissance Maximale Aérobie + élevée 10%
  • Des seuils + élevés 12%
  • Une consommation d’O2 moins élevée de 10% voir étude ITOPS sur le site : osymetric.com
Autrement dit : on constate lors d’une révolution qu’il y a plus de fibres musculaires qui travaillent mais que chaque fibres travaillent moins intensément.
L’étude électro-myographique montre :
Une moindre activité musculaire au point mort haut notamment du vaste externe ce qui veut dire un passage du point mort facilité
Les études sur le terrain montrent :
Avec les équipes Festina et Castorama un écart de 3 secondes au kilomètre sur le plat et de 5 secondes d’écart au kilomètre en côte, là oû les points morts sont les plus pénalisants.
Voir : osymetric.com le clm de Val d’Isère : étude comparative avec Moreau et Brochard
Enfin une école d’ingénieur célèbre a étudié les 5 derniers pédaliers atypiques sensés améliorés le pédalage :
il en ressort que OSYMETRIC est le plus performant.

www.osymetric.com disponible à la vente sur Internet

Catégories

  • OSYMETRIC LA COURBE UNIQUE